Fontaine des marchés

Design spécifique à la Ville de Paris implanté sur tous les marchés de la capitale.
Contexte

À la suite des fontaines de l’an 2000, la Ville de Paris souhaite valoriser les marchés avec une fontaine qui répond aux nouvelles normes d’eau potable et permet de multiplier les points d’eau dans la capitale.

Elle est conçue entre 2001 et 2005 en concertation avec tous les services concernés par la distribution, l’installation, l’implantation et l’accessibilité, suite à une analyse sur la valorisation des emplacements de marché.

Ce design aborde ainsi des questions sanitaires et sociales. Cette étude complexe est menée de la création à la réalisation, et sera développée à partir de 2005 en version fontaine à boire à la demande des usagés.

Concept

La fonderie GHM, sélectionnée pour la fabrication des fontaines Arceau, a été choisie pour son expertise en fonte et son expérience historique dans la réalisation de mobilier urbain à Paris. La réputation de GHM dans la fabrication de fontaines en fonte, tant historiques que contemporaines, a assuré un niveau de qualité et de durabilité élevé pour ces fontaines dont  la prouesse est  marquée par la réalisation de son anneau en aluminium moulé.

Hors des marchés l’eau des fontaines à boire est un don traditionnellement offert par la Ville de Paris et les municipalités.

Depuis 2012, GHM édite également le modèle O’Claire.

Implantations

270 fontaines sont implantées sur toutes les places de marché de la capitale et 70 fontaines à boire sont posées hors place des marchés.

La multiplication des fontaines de marchés et de la fontaine à boire nommée Arceau par EDP a considérablement amélioré la distribution de l’eau et répondu à de nombreux usages quotidiens, comme de signaler les marchés hors jours ouvrés, ou répondre aux mesures sanitaires. Chaque semaine, un appareillage spécifique, également dessiné pour cette fontaine, est branché pour alimenter les marchands, qui payent ce service de distribution d’eau. 

L’objectif de cette ligne de fontaines permets de faciliter la gestion de la distribution de l’eau et de marquer ces objets parisiens présentant dans toute la Capitale.